Ingénieurs & Architectes

L’INSA de Strasbourg forme des Architectes, dont le diplôme est identique au DPLG (Diplômé Par Le Gouvernement), et des Ingénieurs  en 7 spécialités dont celle du Génie Civil. 

Ainsi l’INSA de Strasbourg peut-être assimilée à une école polytechnique car elle offre la possibilité de confronter sur le même site des savoirs particuliers.

Les Ingénieurs et les Architectes incarnent aujourd’hui encore des attitudes et des choix en apparence opposés. Leur opposition est-elle fondamentale ?
Existe-t-il une rivalité entre eux ou celle-ci recule-t-elle au profit d’une coopération devenue impérative eu égard à l’interpénétration des techniques et à la diminution de la part du gros œuvre au profit de systèmes que l’architecte ne maîtrise que très imparfaitement ?

Le partage des taches est-il définitif entre l’Architecte à qui est dévolu la conception générale et les aspects esthétiques et celles plus techniques de l’Ingénieur voués aux calculs des structures et aux problèmes de ventilation et de raccordement ?

Face à la complexité croissante des constructions et à la généralisation de l’outil informatique on serait tenté de croire à la disparition inéluctable de la figure professionnelle de l’Architecte.

Il est vrai que les spécificités et les prérogatives des uns et des autres se sont érodées tout en révélant la richesse des relations devenues indispensables entre eux.
On pourrait croire l’Ingénieur moins menacé que l’Architecte. En effet la techno science repose sur un couplage plus étroit entre recherche et applications pratiques.

La révolution des matériaux fait appel à la recherche pure et à des questions de design en aval de l’ingénierie. Mais à bien des égards la nouvelle figure du concepteur ressemble davantage à celle d’un « hybride d’architecte et d’ingénieur ».

On assiste donc à une déstabilisation d’identités professionnelles qui rend possible l’établissement de nouveaux types de coopération.

 

C’est à quoi depuis longtemps l’INSA de Strasbourg s’est attaché. L’Ecole offre cet avantage indéniable de la proximité immédiate des différents corps le Métier de l’Architecte  et le Métier de l’Ingénieur .
C’est en 1948 que l’ancienne section « Bâtiment » s’est transformée en section « Architecture ».
Aujourd’hui les profils hybrides semblent être appelés à se développer. Les passerelles entre formations d’Ingénieur et d’Architecte se construisent discrètement entre Ecoles d’ingénieurs (ENPC et ENTPE) et Ecoles d’Architecture mais on ne s’achemine pas pour autant vers la réunification de professions longtemps séparées.

Car outre l’obstacle que représente pour les Architectes la formation scientifique et technique dispensée aux Ingénieurs, il leur sera difficile de synthétiser les données programmatiques et celles des matériaux, les éléments de situation territoriale ou urbains, les enjeux institutionnels.

L’INSA de Strasbourg représente indéniablement un plus que n’offre pour l’instant aucune autre école de formation similaire. L’Ecole génère des créateurs d’entreprise (Architectes, Géomètres, Génie Civilistes, Climaticiens,…) qui lui assurent une très bonne place dans le classement des formateurs d’entrepreneurs de France parmi les Ecoles d’Ingénieurs.

Les divers témoignages d’Ingénieurs et d’Architectes encouragent les enseignants de l’Ecole et l’Association des Diplômés dans la poursuite de leurs missions.
Les débouchés et statistiques en France et à l’extérieur de l’Hexagone dans tous les domaines (ouvrages, postes de responsabilité, etc…) constituent des performances qui n’ont pas à rougir d’autres Ecoles similaires.