Le Métier d'Architecte

« On a l'habitude de voir en l'architecte un artiste, heureux géniteur de superbes ouvrages qui font date. Mais plus largement, l'architecte est maître d'oeuvre de tout ce qui se construit : immeubles, bâtiments publics, logements sociaux, zones pavillonnaires, infrastructures ou équipements collectifs. » (Ordre des Architectes)

Le recours à un architecte est obligatoire en France pour toute construction d’une superficie supérieure à 170 m².

Beaucoup s’orientent vers la construction privée ou publique. 37% des diplômés empruntent des voies différentes. L’architecture, expression d’art et de technique, suppose une grande curiosité et une ouverture à des champs pluridisciplinaires variés, une aptitude à travailler et échangeravec des partenaires multiples.

Aussi les domaines de l’architecte sont variés :

  • la conception et la réalisation de bâtiments,
  • la gestion et le suivi de chantiers,
  • l'entretien, la réhabilitation, la transformation et l'agrandissement de bâtiments,
  • la sécurité des constructions,
  • la décoration intérieure ou extérieure d’un bâtiment,
  • la programmation, le montage d'opérations,
  • la conception et l'aménagement d'espaces publics,
  • les études d'impact et environnementales,
  • l'enseignement et la recherche,
  • le conseil aux collectivités territoriales,
  • le conseil en immobilier
  • l'assistance à la maîtrise d'ouvrage privée,
  • l'expertise auprès des tribunaux,
  • le paysagisme,
  • la protection du patrimoine
  • l'urbanisme,
  • le design et l’architecture d’intérieur (différente du décorateur)
  • l'infographie et les nouveaux médias,
  • la scénographie,
  • l'architecture navale,
  • les métiers de l'organisation et de la communication, etc.
 

ROLE ET FORMATION DE L’ARCHITECTE

 

L'architecte intervient sur la construction, la réhabilitation, l'adaptation des paysages, des édifices publics ou agricoles, des immeubles ou maisons d'habitation.
Son concours est en principe obligatoirepour l'établissement du projet architectural faisant l'objet d'une demande de permis de construire par le client appelé maître d’ouvrage.

L'architecte répond aux attentes de chaque usager en veillant au respect de l'intérêt collectif.

Outre l’établissement du projet architectural (plans et documents, composition, organisation volume des bâtiments, matériaux,…) l’architecte est compétent pour intervenir à tous les niveaux d’un projet, de la conception à la réalisation des travaux : choix du terrain,conception, expertise, évaluation économique, montage financier, démarches administratives, appels d’offres, suivi des chantiers, et réception des travaux.

L’architecte rencontre les clients, dirige les chantiers et entretient des contacts avec ses différents interlocuteurs : élus, industriels, banquiers, promoteurs, entrepreneurs, commerçants et agriculteurs.
Il travaille à l'aménagement de l'espace urbain et à la réhabilitation des édifices anciens. Il répond la plupart du temps à des commandes publiques.

Le rôle de l'architecte ne s'arrête pas à la définition des plans et au dessin de l'ouvrage, même si cette étape représente une grande partie de son travail. C'est aussi un homme de terrain. Il conçoit le bâtiment et il en suit la lente édification jusqu'à la fin du chantier.

Présent du début à la fin, l'architecte doit réunir de multiples compétences : des qualités incontournables de conception d'ouvrage mais aussi un savoir-faire en procédures administratives car, avant d'écoper d'un chantier, il faut savoir répondre aux appels d'offre et monter des dossiers de demande de permis de construire.

 

Enfin, exerçant le plus souvent en agence, c'est aussi un homme d'équipe. On en distingue généralement deux types :

  • l'équipe projet, responsable de la conception du bâtiment et des premières esquisses jusqu'au dépôt du permis de construire ;
  • l'équipe chantier, chargée de la réponse à l'appel d'offre, de la réalisation des dessins, des plans d'exécution, de l'organisation et du suivi du chantier.
 

La réforme des études d'architecture est un sujet crucial pour l'avenir de la profession : tous les intervenants de celle-ci sont unanimes sur la nécessité de poursuivre un effort déjà sérieusement amorcé depuis plusieurs années pour dispenser aux étudiants une formation garantissant unecompétence de haut niveau.

C’est pourquoi dans le cadre du processus de Bologne le cadre de la nouvelle réforme de l’enseignement de l’architecture dissocie l’enseignement de l’architecture de l’accès à la profession d’architecte.

La réforme devenue nécessaire avec le système européen LMD pour rendre l’enseignement de l’architecture plus exigeant et pour l’ouvrir davantage à la diversité des métiers implique désormais des périodes de formation complémentaire professionnalisant.

 

Parmi les objectifs définis à Bologne figurent la promotion de la mobilité et de la dimension européenne de l’enseignement supérieur et l’adoption d’un système de diplômes lisibles et comparables reposant sur un système à trois niveaux (licence, maîtrise, doctorat) correspondant respectivement à trois, cinq et huit années d’études :

  • le diplôme d'études en architecture relevant du niveau de la Licence sanctionne l'acquisition des connaissances fondamentales dans une perspective généraliste
  • le diplôme d’architecte conférant le grade de Maîtrise, correspondant à l’acquisition du socle de connaissances nécessaires dans la perspective d’une diversification des pratiques professionnelles
  • le Doctorat en architecture consacrant une recherche scientifique dans le domaine et de l’urbain

 

Les études conduisant au diplôme d’architecte diplômé par le gouvernement (DPLG) sont organisées dans 20 écoles d’architectures placées sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication (6 en Ile de France et les 14 autres en province). Deux autres écoles délivrent des diplômes d’architecte permettant d’exercer dans les mêmes conditions :

 

En 2003 les DPLG ont représenté 96% des diplômés en architecture contre 3% pour les diplômés de l’ESA et 1% pour ceux de l’INSA, l’ancienne Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg (ENSAIS), qui est placée sous la tutelle Ministère de la Culture et le Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’INSA délivre un diplôme d’architecte donnant grade de Master puis une habilitation à l’exercice de la maîtrise d’œuvre en son nom propre.