Historique de l'Association

Extrait du texte de M. RICHERT-SCHAUB du livre Arts et Industries « Une Association, Une Ecole »

L’histoire de l’Association est intimement liée à celle de l’Ecole. Constamment, la situation internationale a été la toile de fond de ces deux évolutions mêlées. Une Ecole qui change sept fois de nom en cent trente et une années d’existence laisse des traces.

Née en 1875 sous l’Empire allemand, simple Ecole de techniciens à ses débuts, elle forme des cadres techniques, des hommes de terrain accompagnant la deuxième révolution industrielle.
C’est bien après la première guerre mondiale que commence la bataille pour une reconnaissance du titre d’ingénieur. Même si les enjeux dépassaient largement le cadre national, c’est bien à cette échelle qu’il fallait se battre. Un combat mené par des jeunes ingénieurs en quête de reconnaissance aboutit en 1934, à l’avènement de la SIES (Société des Ingénieurs de l’Ecole Nationale Technique de Strasbourg).
Désormais, rien ne sera plus comme avant.

En 1939, la guerre redevient réalité. Mais le conflit a au moins le mérite de clarifier et de cristalliser les choix. En 1945, les membres fondateurs de la SIES, trempés par ce qu’ils ont vécu, coordonnent leurs actions et poursuivent leur combat. Vingt années durant, les ingénieurs de l’ENTS, de l’ENIS puis de l’ENSAIS vont se battre sur tous les fronts pour défendre leurs intérêts. Concevoir de nouveaux statuts. Bâtir un foyer pour accueillir les étudiants qui désormais viennent de toute la France. Inciter à la construction de locaux neufs, mieux adaptés à la vocation nationale de l’Ecole.
Réfléchir avec le corps enseignant à une pédagogie. Jamais on ne dira l’importance pour une institution de receler en son sein des personnalités aussi déterminées qu’un SAUER, qu’un RADIUS, qu’un RIEGGER et tant d’autres.

C’est en 1975 que culmine cette lutte de tous les instants, par le centenaire d’une institution devenue à force de volonté Ecole nationale des Arts et Industries de Strasbourg. Quelques années plus tard, elle gagne une autonomie élargie.
Et les relations entre l’Association des ingénieurs – désormais Arts et Industries – et l’Ecole restent étroites. Il y a dans cette histoire un désir d’affirmation et d’émancipation exemplaires qui fait fi des résistances, de l’indifférence. A l’exemple d’Otton SAUER qui aura été jusqu’à sa mort un fédérateur d’énergies hors pair.

Voici maintenant l’Ecole et l’Association des diplômés, une nouvelle fois à un tournant d’une histoire commune. En devenant INSA de Strasbourg, l’Ecole a rejoint un réseau structuré et connu au niveau européen. Car c’est bien de l’Europe qu’il s’agit. « Je suis européen parce que je suis alsacien » aimait à dire Pierre PFIMLIN. Gageons que ce cri du cœur est aussi celui d’une institution qui rêve d’un avenir apaisé entre les nations du vieux continent.

 

Quelques dates

1875
Création de l’Ecole technique d’hiver pour techniciens du génie rural (Technische Winterschule für Wiesenbautechnicker)

1924
Création de l’AAE, association des anciens élèves de l’Ecole Nationale Technique de Strasbourg.

1932

Création au sein de l’AAE du GID, groupement des ingénieurs diplômés.

1934

Dissolution du GID et création de la « SIES », société des ingénieurs de l’ENTS.

1939

Mise en sommeil de la SIES sous la présidence d’Otton SAUER.

1947
L’AAE devenue AIT (association des ingénieurs et techniciens de l’ENTS) est dissoute. La SIES absorbe les membres de l’AIT qui répondent aux critères imposés par les statuts.

1952
Le Comité Central du 20 juin se saisit du projet de construction d’un « Foyer » pour loger les élèves. En décembre, une commission d’étude de ce projet est créée.

1953
Présentation du projet de « Foyer » à l’AG du 8 janvier. Décision d’organiser en commun avec l’Ecole et l’Amicale des élèves un grand Gala au Palais des Fêtes.

1955
Le « Foyer » reçoit ses premiers occupants.

1959
Le nouveau bâtiment de l’ENIS, boulevard de la Victoire reçoit ses premiers occupants

1964
La majorité des membres de la SIES accepte de contribuer financièrement au règlement de la dette du « Foyer ».

1967

Création au sein de la SIES d’un «Groupement des Architectes».

1975
La SIES fête le centenaire de l’Ecole et le 20ème du « Foyer »

1984
La SIES change de sigle et devient l’Association Arts et Industries.

1997

Outre la rénovation de la MIA (nouvelle appellation du »Foyer »), décision de surélever la MIA et de mettre une toiture.

2004

Fête du cinquantenaire de la MIA et des 70 années de l’Association Arts et Industries.

2012
Inauguration de la MIA 2 sise au 48 avenue du Rhin à STRASBOURG-Neudorf

 
 

Nota :
Pour en savoir plus, nous vous invitons fortement à vous reporter à l’excellent et captivant livre « Arts et Industries « Une Association, Une Ecole » réalisé par des membres de l’Association. Cet ouvrage présente de façon vivante et très documentée les historiques mêlés de ces deux institutions.
Les éléments de la présente présentation historique s‘en inspirent très largement.
Pour ce faire, il est proposé de prendre contact avec le Secrétariat national Arts et Industries.