Carnet

Disparition de Louis DESABLENS : témoignage de Christophe BAILLY (ST-GM 94)
29 mars 2017
Louis DESABLENS, ST GC 12

Arts & Industries partage la tristesse de la famille de Louis Desablens, GC 2012, décédé d’un accident cardiaque lors de l’épreuve du marathon de Marseille dimanche 19 mars 2017 à l’âge de 29 ans.

« J’avais rencontré Louis lors du baptême de la Promotion Galilée, dont on m’avait fait l’honneur d’être le parrain.

Le filleul de promotion désigné par les plus anciens, Louis, est arrivé tranquille, serein, devant tout le gratin de notre Ecole, pour faire un discours formidable et mobiliser tout son auditoire.

Il était grand, athlétique, intelligent, il avait « tout pour lui ». Un beau jeune homme qui a dû faire craquer quelques étudiantes avec sa « bouille » de premier de la classe.

J’ai tout de suite trouvé ce jeune homme brillant, sympathique, à l’aise dans toutes les situations, et compris que les anciens avaient élu le meilleur.

Je l’ai croisé à peu près tous les ans depuis, toujours aussi impeccable dans son attitude, sa gentillesse, et également son professionnalisme.

Depuis qu’il était à Marseille, on commençait à imaginer pouvoir lui donner des fonctions au sein de l’association Arts & Industries.

Mais nous étions loin de penser au tournant qu’a pris son histoire.

Inimaginable, injuste. Quels mots peuvent qualifier la détresse que peut nous apporter une telle nouvelle, qui vient briser une carrière tout juste commencée et faire disparaître un être aussi bon et généreux.

A toi Louis, merci pour ton sourire à chaque fois que je te croisais, merci pour ce que tu as fait partager à ton entourage. Tu ne laisses personne indifférent et notre grande famille de diplômés Arts & Industries est touchée de ta disparition.

J’ai une pensée particulière pour tes parents, tes frères et sœurs à qui j’adresse au nom de tous les membres de l’association nos condoléances et sentiments les meilleurs. »

Le 29 mars 2017

Christophe BAILLY

Président National Arts & Industries

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.