« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services.
Cette aptitude résulte d'un ensemble de connaissances techniques d'une part, économique, social et humain d'autre part, reposant sur une solide culture scientifique (Commission des Titres d'Ingénieurs). »

 

À l’origine, le métier de l’Ingénieur était de concevoir, réaliser,exploiter ou assurer la maintenance d’équipements, produits ou procédés répondant à un besoin défini, en utilisant ses compétences à dominante scientifique ou technique. Mais cette profession s’est complexifiée et diversifiée avec le temps et la «technologisation » croissante de l’environnement. Aujourd’hui, l’Ingénieur est aussi amené à travailler sur des systèmes d’organisation de personnes, de données abstraites ou de moyens matériels. Il doit chercher la meilleure réponse possible à un besoin exprimé, tout en prenant en compte les facteurs humains,sociaux et économiques de la société.


26 000 jeunes décrochent leur diplôme d'Ingénieur tous les ans. Les Ingénieurs sont demandés dans des secteurs de plus en plus variés : l’industrie bien sûr, mais aussi l’agriculture, l’énergie, l’armée, la fonction publique, la santé, l’environnement, les finances, l’audit ou le conseil. Car les entreprises, en France comme à l’étranger, apprécient ces experts techniques, très opérationnels, qui sont aussi voués à devenir des managers.

Outre les fonctions directes traditionnelles, les ingénieurs peuvent en effet remplir des fonctions d’appui (conseil, contrôle, expertise, évaluation...), de recherche ou de transmission des connaissances.

 La sélection est-elle impitoyable ? Pour intégrer les écoles les plus prestigieuses, les études sont certes coûteuses et difficiles et demandent un fort investissement personnel. Pour devenir ingénieur, il faut en effet cinq années d’études après l’obtention du baccalauréat soit :

  • par la voie royale, qui consiste en effet à suivre deux années de classe préparatoire scientifique (« maths sup » et « maths spé »), avant d’intégrer sur concours une grande école d’ingénieurs, pour une durée de trois ans.
  • par la voie Scientifique Bac S pour une durée de cinq ans ou par la voie technique STI-STL puis BTS et la formation par alternance (FIP)
 

Les études conduisent à diverses activités qui font toutes appel au « management » (des hommes, des matières et des idées), la fonction primordiale de l’Ingénieur :

  • fonctions directes de conception, réalisation, production, après vente,…
  • fonctions de progrès technique : recherche et développement (R&D), bureau d’étude, normalisation
  • fonctions de support : conseil, contrôle et essai, expertise (devis, évaluation), brevets
  • fonctions de formateur et de transmission du métier : enseignement universitaire, formation continue
  • fonctions économiques : contrôleur de gestion, devis et appels d’offres.
 

L’ingénieur dans la société (extraits document du IESF sur la Charte d’éthique de l’Ingénieur) :

L’ingénieur est un citoyen responsable assurant le lien entre les sciences, les technologies et les hommes, diffuse son savoir et transmet son expérience en tenant compte de l’environnement dans une démarche de « développement durable ».

L’ingénieur est source d’innovation et moteur de progrès : à l’écoute des autres, ouvert à toutes les disciplines, il se forme en permanence et met à jour sesconnaissances en fonction de l’évolution des sciences et des techniques.

L’ingénieur respecte les valeurs de son entreprise, de ses clients et se comporte loyalement etéquité vis-à-vis de ses collaborateurs qu’il encourage à développer leur compétence.

L’ingénieur cherche à atteindre le meilleur résultat économique, social, humain et environnemental en intégrant dans ses analyses et ses décisions l’ensemble des intérêts légitimes dont il a la charge, en anticipant les risques, les aléas et les effets négatifs de son action.